leit-zu-deifferdeng.jpg

Leit zu Déifferdeng

Du 15 mars au 8 avril 2018 | 15 h - 19 h | Espace H2O | Gratuit

Par Vincent Malléa

Il y a des photographes qui ne s’intéressent qu’aux vedettes.

Vincent Malléa, lui, photographie aussi les gens, tout simplement. Les habitants, les passants, les simples citoyens.

Car chacun a sa singularité, son intérêt.

Il les immortalise dans leurs vêtements de tous les jours, plus révélateurs encore qu’un costume de fête, qu’une robe de mariée ou qu’un bikini. Quant au fond du décor, Vincent Malléa l’utilise pour rappeler le contexte: l’histoire du lieu, ses monuments, ses symboles, ses usines, ses commerces, ses fêtes, ses coutumes, ses rues, ses squares. Parfois même, les lieux n’existent plus. Il n’en demeure plus que la surface, l’image, qui met en avant les personnages.

Le grand-duché de Luxembourg est à cet égard un lieu de choix: à la croisée des cultures latine et germanique, une terre où se côtoient des familles luxembourgeoises depuis plusieurs générations, des Français, des Belges, des Allemands, des immigrés portugais ou du Maghreb.

Tous sont réunis devant l’objectif, dans la simplicité. Dans leur normalité où l’artiste va chercher la singularité, ce qu’il faut mettre en avant, rehausser, souligner.

Les gens, mieux que les people. Leit zu Déifferdeng.