Maint.
Actualités
A- A+

Informations importantes sur les masques de protection distribués

Depuis le 20 avril 2020, le port d’un masque de protection, d’un masque en tissu, d’une écharpe ou d’un buff est obligatoire partout où une distance minimale de deux mètres ne peut être respectée, par exemple dans les transports publics ou lors des achats.

La Ville de Differdange a distribué cinq masques de protection par membre du ménage à tous les ménages de la municipalité. Un dépliant expliquant comment utiliser les masques y était joint.

Utilisation prudente

Nous tenons à souligner qu’un usage prudent des masques distribués est important. Ils ne doivent être utilisés que dans les situations où la distance minimale ne peut pas être respectée, par exemple lors des achats. Dans d’autres situations, par exemple lors d’une promenade en forêt, elles ne sont pas absolument nécessaires.

Le gouvernement n’a pas encore annoncé si et quand une nouvelle distribution de masques de protection aura lieu.

Le masque ne remplace pas les gestes barrière

Attention : le masque ne remplace pas les gestes barrière, dont l’application stricte reste la mesure la plus efficace pour arrêter la propagation du virus.

Continuer donc absolument les mesures suivantes :

  • restez à la maison si possible
  • lavez-vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon
  • évitez de vous serrer la main ou de vous embrasser
  • gardez une distance minimale de deux mètres
  • toussez ou éternuez dans le coude
  • évitez de toucher votre visage

Guide d’utilisation

Brochure concernant les masques de protection

 

Interview avec le Prof. Claude P. Muller

Le SYVICOL a demandé à l’expert Prof. Claude P. Muller comment les cinq masques fournis peuvent être utilisés plus longtemps.

Voici un extrait:

Claude Muller : Se procurer soi-même des masques – à usage unique ou mieux réutilisables – par exemple à partir d’un matériau approprié qui peut être réutilisé, par exemple après un lavage à 60 degrés ou un repassage à chaud. Vous pouvez aussi utiliser les masques livrés non seulement une fois, mais les préparer pour les réutiliser après les avoir portés. Pour la réutilisation des masques chirurgicaux, je vois un système simple basé sur le fait que le virus est mort au bout de quelques jours. Le temps et la température tuent le virus. Les masques peuvent être nettoyés à sec et stockés en toute sécurité, puis réutilisés après quelques jours.

SYVIVOL : Pouvez-vous expliquer cela plus en détail ?

Claude Muller : Les cinq masques sont numérotés consécutivement et personnalisés avec le nom du porteur. Ils sont alors portés en alternance (toujours par la même personne). Le premier jour, masque 1. Le deuxième jour, masque 2. Et ainsi de suite jusqu’au cinquième jour. Le 6e jour, portez à nouveau le masque 1. Une rotation de trois jours est probablement aussi suffisante, dans la mesure où les masques manquent. En attendant, chaque masque doit être séché dans un sac laissant passer l’air (comme le sac de boulanger fourni), numéroté de 1 à 5, jusqu’à ce qu’il soit prêt à être réutilisé. Cela permettrait de tuer la plus grande partie du virus contaminant. La chaleur (par exemple entre 30 et 56 degrés) accélère l’inactivation du virus. Ces températures, dans la mesure où le matériau peut les supporter, peuvent être atteintes dans un four, sur un radiateur, avec un sèche-cheveux, par exposition au soleil, etc. Évitez tout contact direct avec la source de chaleur et protégez le masque en conséquence.
Interview complet (en allemand)
 

La lecture audio du contenu de la page est active.

Arrêter la lecture